Raf Urban

Pochoir et espoir

Artiste autodidacte, né en 1971, il grandit en banlieue sud de Paris. Dans les années 80, c’est sous l’influence de la culture urbaine qu’il évolue au contact de l’ambiance de la rue, découvrant le mouvement graffiti et hip hop qui se développe dans le quartier des Halles, les palissades du Louvres, Stalingrad, ou il passe beaucoup de temps à découvrir et s’inspirer.

Diversity is Hope

Instigateur et défenseur du mouvement Diversity Is Hope, il utilise ses pochoirs d’où naissent des visages colorés pour diffuser au plus grand nombre un message de diversité, d’espoir et de tolérance, mais aussi un questionnement sur notre capacité de se tourner vers l’autre, et vivre en harmonie.

Raf Urban | Exposition | Au tableau | Joinville-le-Pont | 2019
Raf Urban | Expo | Au tableau | 2019
Les thèmes principaux de ses œuvres sont les femmes dont il tire une grande source d’inspiration, de la chanteuse soul Amy Winehouse à la militante pakistanaise des droits des femmes Malala Yousufzai en passant par Angela Davis, membre « des Black Panthers » militante des droits civiques aux Etats-Unis. Il représente aussi des icônes masculines de la culture populaire comme David Bowie, Mohamed Ali ou Jimi Hendrix.

C’est la technique du pochoir qui l’attire, pour son efficacité, ses multiples possibilités, son coté militant et poétique. Cet outil devient son mode d’expression favoris, qu’il pose depuis sur les murs de nombreuses villes, Paris, Turin, Rome, BCN, Londres, New York, Toronto, Montréal, ainsi que quelques pièces en galerie.

Raf Urban sur le web : www.rafurban.com

Afficher tous les 4 résultats

Afficher tous les 4 résultats